*

 

 

 

INFOS !!!

Élection à la FIF (mandats, parrainages): Sory Diabaté veut tout changer  Les textes de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) pourraient bientôt présenter un nouveau visage. En effet, les chapitres sur la fin des mandats et les parrainages pourraient être retouchés. C’est en tout cas ce que souhaite le candidat à l’élection à la présidence de la FIF, Sory Diabaté s’il est élu à la tête de la faîtière du football ivoirien, le 5 septembre prochain. « Les textes ne sont pas très clairs sur la fin des mandats et le parrainage des groupements d’intérêt. On va trouver le juste milieu pour satisfaire tout le monde », a-t-il laissé entendre lors d’une de ses nombreuses rencontres récente avec les acteurs du football ivoirien. En effet, dans le deuxième point de son projet « Pour la grandeur du football ivoirien » consacré à la gouvernance, l’actuel président de la Ligue Professionnelle de Football entend procéder à la refonte des statuts et des règlements de la FIF. « Nous allons adopter un nouveau cadre normatif intégrant toutes les évolutions annoncées en nous inspirant du modèle standard des statuts de la FIFA. Nous allons aussi définir de nouvelles règles encadrant la participation aux assemblées et les droits de vote pour tenir compte de tous les membres actifs. Nous allons surtout repenser le système de parrainage des candidatures pour éviter des abus », peut-on lire dans le projet de Sory Diabaté. Est-ce à dire que le parrainage des candidatures par les groupements d’intérêt va disparaître ? La question reste posée        **********      Euro 2020 : Premier tour assez compliqué pour la France      L’équipe de France de handball, tenante du titre, a hérité d’un 1er tour assez compliqué à l’Euro 2020 (3-20 décembre en Norvège et au Danemark) avec le Danemark, le Monténégro et la Slovénie, à l’issue du tirage au sort effectué jeudi 9 juillet 2020. Sacrées pour la première fois de leur histoire en 2018 à domicile, les Bleues devront surtout se méfier des Danoises, qui évolueront à la maison et avaient précipité en 2019 l’élimination de la France au 1er tour du Mondial en s’imposant lors du dernier match de poule (20-18). Le Monténégro, 5e des Championnats du monde, ne sera pas non plus à sous-estimer. Si les Bleues arrivent à s’extraire de leur groupe, les choses se corseront encore un peu plus à partir du Tour principal où elles pourraient se frotter à la Russie, championne olympique en titre et finaliste du dernier Euro, et l’Espagne, vice-championne du monde.