RETOUR

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cérémonie d’ouverture de la réunion des coordonnateurs du programme shuttle time BWF

« Je suis sûr que les connaissances que vous allez acquérir, rejailliront sur les élèves et les enseignants qui sont le socle du développement de l'activité » a déclaré Aubin Assogba, président de la FBBa (Zoom sur les images fortes de la cérémonie d’ouverture)

Le présidium lors de la cérémonie d'ouverture

 

L’Auditorium « Marius Francisco » du  Comité national olympique et Sportif béninois (CNOS- BEN) du stade a servi de cadre  le mercredi 28 novembre 2018 à la  cérémonie d'ouverture de la réunion des coordonnateurs du programme shuttle time BWF ( Badminton à l'école) des pays francophones d'Afrique. C’était en présence de Fernando Hessou, secrétaire général du CNOS-BEN représentant Julien Minavoa, Président de l’institution empêché, de l’expert de la Confédération Africaine de Badminton, Dajee ANNIRAO, de coordonnateur national du programme shuttle time BWF Bernadin Bokpè, du président de la Fédération béninoise de Badminton Aubin Assogba,  de ses collaborateurs et sous le regard attentifs des acteurs du programme shuttle time BWF

« L’objectif de cette rencontre est de réunir les coordonnateurs de douze pays francophones présents, pour assurer le bon développement du badminton scolaire en Afrique. On va suivre bien sûr avec un atelier de travail pour les pays anglophones qui sera l'année prochaine.» a d’entrée déclaré Dajee ANNIRAO, expert de la Confédération Africaine de Badminton avant de poursuivre : « Entre autres objectifs de cet atelier de travail, c'est de revitaliser un petit peu le développement du badminton scolaire. La fédération international de badminton est l'une des première fédérations à mettre ce projet structuré en place pour le développement du badminton».

« Nous avons un outil très important qui est le shuttle time qui est un moteur de développement que nous nous sommes approprié et dans différents pays d'où vous provenez vous avez également accepté prendre ce moteur pour pouvoir impulser le monde du badminton à travers la pratique massive et exclusive  dans les établissements scolaires pour le Bénin » a renchéri Aubin Assogba, président de l’instance de gestion du Badminton au Bénin. Il a ensuite  invité  les participants à profiter de la présence de l’expert Mauricien qui une personne avertie dit projet : « l'expert ici présent est un habitué et sait ce qu'il faut pour vous. Il vous donnera le maximum afin que vous repartiez dans vos pays avec plus de connaissances. Je suis sûr que ces connaissances rejailliront sur les élèves et les enseignants qui sont le socle du développement de l'activité et vous en ferez bon usage » a-t-il conclu 

Pour monsieur Fernando Hessou, Secrétaire général de la CNOS-BENIN, la Fédération béninoise de badminton est effectivement engagée en matière de shuttle time et que cela doit faire tache d’huile au niveau des autres fédérations puisque le sport à l’école est le meilleur moyen de structurer et de gagner l’avenir. Il a profité pour adresser un message aux participants . « Chers amis venus d'autres pays pour assister à cette conférence du donné et du recevoir, parce-que vous aurez autant que vous êtes, à partager vos expériences avec les autres et l'expert sera là pour essayer en tant que chef d'orchestre de ficelés les choses pour que chacun parte d'ici avec une moisson assez suffisante de connaissance pour continuer à développer le badminton dans un secteur aussi structuré, dans un secteur aussi emblématique que le secteur scolaire »  a-t-il conclu.

Signalons que douze pays prennent part à cette réunion de Cotonou . AU nombre de ceux-ci, on a l’Algérie, le Bénin, le Cameroun, la République Centrafricaine (RCA), le Congo, la RD Congo, la Côte d'Ivoire, le Madagascar, le Maroc, le Niger, le Togo et la Tunisie.

 

Activités entrant dans le cadre du programme shuttle time....

La réunion de ce mercredi n'est que le début d'une longue liste d'initiative au profit du badminton à l'école. Approché monsieur Bernadin Bokpè, Secrétaire Général de la Fédération béninoise de badminton et coordonnateur du programme shuttle time confie : « Le shuttle time est un programme de la fédération international de badminton pour aider les nouveaux pays qui ont créer leur fédération à pouvoir développer le badminton. Donc c'est un programme qui se développer en milieu scolaire, à la base donc. C'est un programme soutenu par un peu d'équipements,  c'est-à-dire volants, raquettes, filets, avec des documents numérique, des clips vidéo pour vraiment montrer aux enfants de quoi il s'agît. Et il y'a tout un ensemble d'outils pour aider l'enseignant à animer correctement le badminton dans son établissement. Ce programme est réservé aux élèves, les enfants de la catégorie de 5 à 15ans ». Ceci résume en bref le shuttle time.

Monsieur Bokpè a profité pour faire l’ historique de shuttle time au Bénin : « Le Bénin a commencé le shuttle time en 2014. En 2017, on a formé 27 enseignants et 11 tuteurs. En parlant de tuteur, il faut comprendre que le tuteur est l'enseignant des enseignants. Puisse que l'expert de la Confédération ne peut pas être présent chaque fois au Bénin pour les formations. On a entre autre formé au plan national qui peuvent être capable de former les enseignants. Nous avons 13 dans notre pays. Avec ces tuteurs nous avons pu former 111 enseignants. En 2018 on a décidé d'étendre le programme dans le pays et à présent il reste que les départements de l’Ouémé et du Plateau.

Afin d'évaluer l'évolution du badminton en Afrique, la Confédération africaine de badminton a décidé en  cette fin d'année d'organiser la réunion des coordonnateurs shuttle time des pays francophones d'Afrique et c'est ce titre que nous sommes réunis. En dehors de cette réunion, il va être organisé la réunion de la commission des femmes de la confédération qui aura lieu à l'hôtel Paradisia et enfin, nous aurons du 1er au 3 décembre 2018, le stage international en administration du sport pour les femmes des fédérations francophones d'Afrique. Les coordonnateurs qui ont participé à cette réunion dont invités à suivre cette formation car être coordonnateur s'est aussi être administrateurs »

 

 

 

 

Péguy KOI et Alexandre BESSANH

(jipsports@yahoo.fr)

Site Jipsportsbenin.com,  Jeudi 29 Novembre 2018 (12h13mn)

Adresse : 03 BP 2253 - Cotonou (Bénin) Email : jipsports@yahoo.fr  

Téléphone :  (+229) 97 07 87 70 / (+229) 94 06 23 93  - Site web : www.jipsportsbenin.com