RETOUR

 
 

 
 
     
 

Sauf autorisation de la Direction de Publication ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles de Jipsports, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 
     
 
     
 

ARCHIVES :   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33

                           34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47  48   49   50 

 

 

Fridole Florence Tobossou

Karatéka internationale béninoise

et médaillée d'or aux 5ème Championnat d'Afrique 2020 de l'Ufak

« ...Je m'entraîne comme cela se doit parce que pour moi le confinement n'est pas synonyme de repos  »

Fridole Florence Tobossou

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

Attention !!!                Attention !!!

JIPSPORTS vous offre des espaces publicitaires à coût réduit. Pour toutes informations, merci de contacter notre Service Commercial au : +229 96 43 25 00 (Téléphone/Whatsapp) - E-mail : jipsportsbenin@gmail.com

 

 

La situation actuelle de covid-19 au Bénin continue toujours d'inquiéter les responsables de sport à divers niveaux, ainsi que les sportifs. Mais ce n'est pas pour autant dans le rang des athlètes, qui n'ont pas délaissé leurs vieilles habitudes : les entraînements. C'est le cas de la karatéka béninoise, Fridole Tobossou, s'y met régulièrement. Elle en a fait son quotidien avant que les cours ne reprennent. Elle travaille donc sur sa terrasse tous les jours à partir de 5h. «... Je m'entraîne comme cela se doit parce que pour moi le confinement n'est pas synonyme de repos », a-t-elle affirmé, avant de poursuivre : « Je fais 30 minutes au maximum pour revisiter mes toquais, c'est-à-dire mes techniques préférées, dans l'objectif de travailler ma précision, ma vitesse et ma clarté ».
 


La jeune médaillée d'or a avoué qu'elle ne fait pas beaucoup de techniques au cours de ses entraînements. Elle prend juste une de ses techniques qu'elle répète un nombre de fois, puis après, elle change et répète. Elle n'a pas oublié de mentionner la technique du kata, l'une des techniques phares du karaté qu'elle révise également. Son planning d'entraînement a changé depuis que le gouvernement a ordonné la reprise des cours. Elle a toujours continué par s'exercer mais cette fois en fonction de son emploi du temps, puisqu’elle a repris le chemin des classes. « Je n'ai pas une heure fixe que je respecte. Quand j'ai cours par exemple à 10h, je m'entraîne tôt le matin à 7h ou soit le soir après les cours », a-t-elle déclaré. Les entraînements sont différents à ce niveau parce que comparativement aux exercices qu'elle pratique avant la reprise des cours qui sont purement techniques, elle a misé sur le physique après la reprise des cours. « C'est le physique combiné avec mes toquais que je répète cette fois mais avec beaucoup plus de physiques. Avant je faisais juste la corde à sauter chez moi, histoire de respecter les mesures préventives parce que après tout, c'est le physique qui est le plus important », nous a-t-elle confié.

 


Elle n'a pas manqué de souligner que le dojo lui manque et souhaite vivement que les activités reprennent afin qu'elle puisse continuer à confirmer sa belle performance lors des prochaines échéances de karaté. Ce qu'il faut souhaiter pour l'heure, c'est la fin du covid-19 qui fait toujours peur au Bénin, surtout avec les nouvelles statistiques.

A la date du 15 juin 2020, on dénombre 483 cas confirmés avec 232 guéris, 242 sous traitements et neuf décès (statistiques du site officiel du gouvernement).

Pascal Bamidélé ABIHONA

(jipsportsbenin@gmail.com)

Contact : +229 62737153 (whatsapp)

Site Jipsportsbenin.com, Date de la Publication : Mardi 16 Juin 2020 (00h00mn)

 
 

Adresse : 03 BP 2253 - Cotonou (Bénin) Email : jipsports@yahoo.fr  

Téléphone :  (+229) 97 07 87 70 / (+229) 94 06 23 93  - Site web : www.jipsportsbenin.com