RETOUR

 
 

 
 
     
 

Sauf autorisation de la Direction de Publication ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles de Jipsports, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 
     
 
     
 

ARCHIVES :   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23    24   25   26   27   28   29   30   31   32   33

                             34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47   

 

 

Sévérina Marie-Stella O. ODOULAMI

Karatéka internationale béninoise

« ... Je m'organise pour les entraînements, quatre fois par semaine »

Sévérina Marie-Stella O. ODOULAMI

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

Attention !!!                Attention !!!

JIPSPORTS vous offre des espaces publicitaires à coût réduit. Pour toutes informations, merci de contacter notre Service Commercial au : +229 96 43 25 00 (Téléphone/Whatsapp) - E-mail : jipsportsbenin@gmail.com

 

 

Séverina Marie-Stella Odoulami est une jeune karatéka internationale béninoise. Depuis que le coronavirus a posé ses limites pour éloigner l'ensemble des sportifs des aires jeu, l'athlète béninoise est désormais loin des tatamis et privée des compétitions. Elle traverse une période bien particulière car, même si elle doit être habituée à de moments creux au cours de l'année à cause de la programmation des compétitions ou de petits pépins physiques, ce n'est ni l'un ni l'autre cette fois-ci. Néanmoins, la jeune championne de sa catégorie n'a pas perdu le goût des entraînements. Elle s'y adonne corps et âme. « Depuis que les mesures barrières sont adoptées au Bénin afin de limiter les risques de propagation du coronavirus, les activités sportives sont suspendues ; ce qui a ralenti la progression de mes entraînements. Pendant cette période du coronavirus, je m'adapte aux activités sportives que j'avais l'habitude de faire aux entraînements avec mes coéquipiers et mes coachs : il s'agit du physique et d'autres techniques propres aux combats en kata puis en kumité. Cela ne m'empêche pas de garder la forme sportive que j'avais avant l'intervention de la période de pandémie », a-t-elle déclaré avant d'aller plus en détail sur son mode de travail. Elle s'exerce surtout pour le kumité et le kata qui sont deux types de combat distincts. « Pour ce faire, je m'organise pour les entraînements quatre fois par semaine : mardi, jeudi, vendredi et samedi. Mes horaires d'entraînements se focalisent sur mon programme de la journée.

 


Quand j'ai cours en matinée, je m'entraîne en soirée, en faisant des exercices d'échauffement tels que la course, le jumping, les squats, les abdos, le gainage et les étirements. Après cela, je choisis deux techniques de kumité que je révise et quand je finis je me mets à travailler le kata du jour. Je termine ma séance d'entraînement par la relaxation. Quand je n'ai pas cours dans la journée, je m'entraîne le matin pour ne travailler que le physique », a poursuivi Marie-Stella Odoulami.
Il faut préciser que la jeune sportive est bien consciente que sans entraînement, les risques pour qu'elle ne soit plus à 100% de ses capacités physique sont très élevés. C'est donc pour cela qu'elle se consacre aux exercices, que ce soit individuellement ou collectivement. « J'ai adopté cet emploi d'entraînement pour ne pas être en baisse de forme et cela n'affecte pas mon quotidien. L'entraînement individuel est essentiel, car il me permet de mettre en application les consignes laissées par les coachs. Quant à l'entraînement en équipe, il est primordial car il me permet de faire face aux réalités des situations qui pourraient se présenter à moi au cours des compétitions », a-t-elle précisé.

 


Mais son seul souhait est qu'une solution soit trouvée pour l'éradication de la pandémie de coronavirus. Ainsi, les activités sportives au karaté vont pouvoir reprendre, lui permettant de retrouver le chemin de son tatami, car Marie-Stella Odoulami espère monter davantage sur les podiums à la reprise des compétitions.
Notons enfin que l'une des récentes performances réalisées à l'international remonte à mai 2019, à l'occasion de la 18ème édition du Championnat d'Afrique de karaté Ufak Zone 3. Au cours de ce tournoi qui s'est déroulé en Côte d'Ivoire, le Bénin a remporté un total de 16 médailles dont une en or, décrochée par Marie-Stella Odoulami dans la catégorie -61kg à l'épreuve de kumité. Bien après cela, la jeune karatéka a eu à réaliser le même exploit en 2020, lors de la première édition du Championnat d’Afrique de karaté de la région Ouest au Mali. Sur les 11 médailles décrochées par le Bénin, Marie-Stella Odoulami a pu remporté une en or, dans la catégorie -61kg de l'épreuve du kumité. Il faut également mentionner sa médaille d'argent décrochée à l'Open Zainab Saleh de 2019, au Nigeria.

Fréjus Voldi HOUNVIO

(jipsportsbenin@gmail.com)

Contact : +229 67484980 (whatsapp)

Site Jipsportsbenin.com, Date de la Publication : Vendredi 07 Août 2020 (00h00mn)

 
 

Adresse : 03 BP 2253 - Cotonou (Bénin) Email : jipsports@yahoo.fr  

Téléphone :  (+229) 97 07 87 70 / (+229) 94 06 23 93  - Site web : www.jipsportsbenin.com