parlons-en2020-036.htm

 

 
 

 

 

 
 

RETOUR

 
 

 
 
     
 

Sauf autorisation de la Direction de Publication ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles de Jipsports, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.

 
     
 
     
 

ARCHIVES :   1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28   29   30   31   32   33

                                  34   35   36   37   38   39   40   41   42   43   44   45   46   47  48   49   50  

 

 

Houmaïdath Abé-Codjo

Karatéka internationale béninoise

« ... Nous avons adopté des séances nocturnes de footing à des jours fixes de la semaine »

Houmaïdath Abé-Codjo

 

 
 

 

 

 

 

 

 

 

Attention !!!                Attention !!!

JIPSPORTS vous offre des espaces publicitaires à coût réduit. Pour toutes informations, merci de contacter notre Service Commercial au : +229 96 43 25 00 (Téléphone/Whatsapp) - E-mail : jipsportsbenin@gmail.com

 

 

Houmaïdath Abe-Codjo est une internationale karatéka béninoise, membre de l’équipe nationale du Bénin dans la catégorie des juniors et spécialisée dans les épreuves de kata et de kumité (-59kg). Depuis que le coronavirus a fait irruption dans le quotidien des humains et plus spécifiquement des sportifs, l'ennui semble avoir pris le dessus. Ni les athlètes, ni les supporters ne trouvent de plaisir dans ce nouveau mode de vie. Les observateurs se demandent si les principaux acteurs vont pouvoir être performant dès la reprise. Pour le moment, on en est bien loin car le gouvernement béninois n’a pas encore levé la mesure de suspension des compétitions. Une situation difficile à laquelle les sportifs ne sont pas habitués mais qui mérite d'être gérée avec courage. C'est ce qu'a compris très tôt la béninoise Houmaïdath Abe-Codjo, en réorganisant un emploi du temps adapté à la circonstance. « L'emploi du temps que je m'étais approprié a été rapidement modifié à la suite de l’arrêt des activités sportives et jusqu’à ce jour. Il est réduit aux activités standards matinales et à la révision des techniques de combats et des katas », a-t-elle déclaré.

 


Entre études et carrière sportive, elle affirme que le coronavirus est venu comme un défi personnel. Un jumelage qu’elle a su entretenir, malgré le manque de motivation à s’adonner aux entraînements et le désintérêt que peut occasionner la cessation de compétitions. « Pour ma part il a représenté un défi car j'étais en classe d'examen (Terminale). Il ne fallait donc pas relâcher, aussi bien les études que les entraînements », a poursuivi Houmaïdath Abe-Codjo qui a profité pour lever un coin de voile sur la configuration de ses séances d’entraînement. « Ainsi, avec l'aide de mon frère et de ma sœur, tous deux athlètes de karaté do, j'ai concocté un programme d'entraînement. Dès 6h, pompes, abdos, gainage, flexions étaient les exercices que nous faisons. Aussi, nous avons adopté des séances nocturnes de footing à des jours fixes de la semaine, sans oublier la révision des techniques de combats et des katas quand viennent les week-ends », a lâché l’internationale de karatéka béninoise, tout en précisant que les entraînements individuels continuent et qu’elle entend les intensifier tant bien que mal.


Agée de 17 ans, Houmaïdath Abe-Codjo a de quoi se vanter de son palmarès en tant qu’athlète. A de nombreuses reprises, elle a fait parler d’elle sur plusieurs plans, notamment à l’Open Zainab Saleh au Nigeria en novembre 2019. La jeune karatéka béninoise a remporté le premier prix de la compétition au kumité, dans la catégorie junior, avant de décrocher une médaille d’argent en équipe avec Marie-Stella Odoulami et Cherstine Kodo à l’épreuve du kata. Un an plus tôt, à l’occasion de la Coupe « Honorable Patrice Nobimè » de Karaté au Bénin, Abe Codjo Houmaidath s’est imposée sans difficulté à l’épreuve de kata, où elle s’adjuge la première au niveau de la catégorie junior dame. En 2017, lorsqu’elle a pris part à la quatrième édition du tournoi international féminin de Karaté au Nigéria, elle n’a pas fait piètre figure. Alors cadette à l’époque, la jeune karatéka a permis au Bénin de glaner deux médailles en or, respectivement au niveau du kata et du kumité.

Fréjus Voldi HOUNVIO

(jipsportsbenin@gmail.com)

Contact : +229 67484980 (whatsapp)

Site Jipsportsbenin.com, Date de la Publication : Vendredi 16 Octobre 2020 (00h00mn)

 
 

Adresse : 03 BP 2253 - Cotonou (Bénin) Email : jipsports@yahoo.fr  

Téléphone :  (+229) 97 07 87 70 / (+229) 94 06 23 93  - Site web : www.jipsportsbenin.com